Bleu profond : Éditions du 55e anniversaire de Die Seiko Diver

By Montredo in News
mars 11, 2020
Bleu profond : Éditions du 55e anniversaire de Die Seiko Diver
En route vers le bleu. Seiko

Jusqu’à présent, 2020 a été une année riche pour les fans de Seiko : Le retour de l’Alpiniste, les éditions bleues du 60e anniversaire, un flocon de neige ensanglanté, le Chronographe de la Couronne, pour ne citer que les sorties les plus importantes. Mais cette année est aussi le 55e anniversaire de la première montre de plongée japonaise, qui nous propose quatre nouveaux modèles qui valent le coup d’œil.


Publié de nouveau trois fois

Les trois premiers modèles, appelés “re-créations” par Seiko, sont des répliques assez fidèles des originaux, tant dans la forme que dans la couleur, avec des intérieurs modernes. En outre, et c’est peut-être le plus intéressant, on utilise pour la première fois l’acier inoxydable de la construction navale, qui est particulièrement résistant à la corrosion. Pour les montres de plongée qui veulent vraiment être utilisées, une innovation sensée.

SLA037J1 © Seiko

La SLA037J1, réplique de l’original de 1965, sera lancé en juin. L’acier inoxydable appelé “Ever-Brilliant Steel” par Seiko est plus léger que l’acier inoxydable habituel et donne à la montre un aspect encore plus tranché avec sa lunette noire, son cadran et son bracelet bleu-gris. La résistance à l’eau jusqu’à 200m est satisfaisante, c’est 50m de plus que l’original. Le diamètre a augmenté de 1,9 pour passer à 39,9 mm.

SLA039J1 © Seiko

En juillet paraît la SLA039J1, qui reprend un modèle de 1968. Pour la première fois, un mouvement très précis appelé Hi-Beat a été utilisé et la résistance à l’eau a été augmenté pour atteindre les 300m. Difficilement criticable, cette version à un caractère encore plus sportive grâce à un boîtier d’une seule pièce, la couronne positionnée à 4 heures et les indicateurs et aiguilles dotés d’une matière fluorescente. Un tel aspect est notamment dû au diamètre de 44,8 mm.

SLA041J1 © Seiko

Pour finir, en août, il y aura la SLA041J1, qui reprend le premier modèle de 1975 qui avait franchi la barrière de résistance à l’eau de 300 m puis avait atteint les 600 m. La version moderne, développée jusqu’ à 1000 m de profondeur, est dotée d’un cadran en fer pur particulièrement résistant aux aimants. Tout comme l’original, la montre massive, d’un diamètre de 52,4 mm (!) et d’une épaisseur de 17,2 mm pour être précis, est en titane, ce qui dépasse les dimensions habituelles par un poids plus faible. Ici, seule la lunette est faite du nouvel acier. La protection du boîtier en céramique garantit l’impossibilité d’un accident, même lors d’une plongé la plus profonde pour la montre.

Les trois montres sont limitées à 1100 pièces chacune et coûtent 6500 € (1965 pour les plongeurs), 7000 € (1968 pour les plongeurs professionnels 300m) et 4500 € (1975 pour les plongeurs professionnels 600m).


Une nouvelle pensée

SPB149J1 © Seiko

Si c’est un peu excessif pour vous, vous apprécierez peut-être la “réinterprétation”, comme le dit si bien Seiko. La SPB149J1 sera lancé en juin dans une édition limitée à 5500 unités et sera disponible pour un prix relativement bas de 1350 €. Le boîtier de la montre est également fin en acier inoxydable “normal”, qui a été un peu modernisé tout autour et qui fait très bien l’affaire.

Die Qual der Wahl © Seiko

Pour les plus grands fans,il y aura 100 coffrets disponibles en prévente à partir du mois de mai. Ces derniers contiennent les 3 montres dans une élégante boîte noire avec des bracelets noirs supplémentaires.

Si vous voulez voir toutes les montres en détail et avec un bref aperçu de leur histoire, y compris des vues à 360° des nouveaux modèles, vous pouvez les trouver directement chez Seiko.


Menu