Donald Trump et son choix de montre-bracelet

By pburke in Lifestyle
août 7, 2020
Donald Trump et son choix de montre-bracelet

Les présidents américains et les montres sont une combinaison notoire : Comme les montres au poignet peuvent être considérées comme le miroir de la personnalité de chacun, elles doivent toujours être choisies avec beaucoup de considération et en tenant compte de la perception du public. Si les montres à quartz abordables sont synonymes d’une attitude terre-à-terre populaire, les modèles de qualité supérieure ou plus chers, en revanche, sont associés à la souveraineté et à la domination. (Que cela soit vrai ou non est une autre histoire).

En fait, surtout au siècle dernier, la possession de montres de luxe coûteuses était une pratique courante chez les politiciens de haut rang (comme le montre notre article Les tyrans et leurs montres), alors qu’aujourd’hui ils ont tendance à faire preuve de plus de modestie.

Mais qu’en est-il de Donald Trump, par exemple, qui est considéré comme tout sauf terre-à-terre et qui ne cache pas ses plateaux d’argent ? Curieusement, la taille de ses mains, mentionnée pour la première fois par un journaliste en 1988, semble être une question politique particulière. Même un article de Wikipedia intitulé « Tiny Hands » aborde ce sujet. Avec de petites mains, le choix de la bonne montre-bracelet est donc d’autant plus important. Voyons si Trump y parvient ou non :

3. Patek Philippe Golden Ellipse

Compte tenu de sa cravate, on aurait pu s’attendre à un complexe Napoléon similaire dans le choix de sa montre-bracelet, mais Trump va nous surprendre ici : Avec la Patek Philippe Golden Ellipse (Réf. 3738/122), il porte au poignet une montre en or jaune, de nature plutôt délicate avec un boîtier de 31 x 35,5 mm. Le design a été introduit pour la première fois en 1968 et est basé sur le principe du « golden ratio ». Ces proportions sont considérées comme particulièrement harmonieuses dans l’art.

2. Rolex Day-Date „President“

Le choix le plus évident pour un président : la Rolex Day-Date alias « Président ». Lors de son lancement en 1956, ce modèle a été la première montre à pouvoir afficher à la fois la date et le jour écrit de la semaine. Avec son « bracelet présidentiel » à trois maillons spécialement conçu, son boîtier en or jaune de haute qualité et sa complication utile, la montre est rapidement devenue l’une des préférées des présidents américains : Franklin D. Roosevelt, Dwight D. Eisenhower, John F. Kennedy et Lyndon B. Johnson étaient tous des fans avérés de Day Date.

1. Vacheron Constantin Historiques Ultra-Fine 1968

La troisième et dernière montre, avec laquelle Trump apparaît souvent en public, est une Vacheron Constantin Historiques Ultra-Fine 1968 (Réf. 1968 43043/000R-9592). Cette montre carrée a un boîtier en or rose de 35 mm, c’est-à-dire un alliage d’or Vacheron Constantin avec du cuivre. Le mouvement utilisé est le calibre 1003 à remontage manuel, portant le poinçon de Genève. Avec une hauteur totale de seulement 1,64 mm, c’est l’un des mouvements les plus fins du monde.

Le verdict :

Trump ne nous semble pas être un grand amateur de montres, même si ses montres sont très bien en soi. Cependant, le fait qu’il porte une montre habillée pour le golf nous fait simplement hocher la tête en signe d’incrédulité.

La circulation sanguine ne semble pas être nécessaire pour un bon handicap.

Ce qui ressort, c’est son amour pour les montres en or, ce qui est conforme à son style de vie excentrique. Mais il doit veiller à ne pas trop tendre les pièces filigranées.

Si vous voulez en savoir plus sur les politiciens américains et leurs montres, ne manquez pas de consulter nos deux articles : La favorite d’Obama : Jorg Gray 6500 Chronograph et Les montres dans la campagne électorale américaine : De l’Omega au citoyen.


Menu