IWC Portofino

  IWC

Portofino Chronograph

IW391025
  IWC

Portofino Automatic

IW391020
  IWC

Portofino Automatic

IW356504
  IWC

Portofino Automatic

IW356502
  IWC

Portofino Automatic

IW356517
  IWC

Portofino Automatic

IW356505
  IWC

Portofino Automatic

IW356522
  IWC

Portofino Automatic

IW356523
  IWC

Portofino Chronograph

IW391035

IWC Portofino – La montre pour les moments de loisirs

La Portfino est l’Hermès du renouveau de la mesure mécanique du temps. En 1984, tous les fabricants de montres étaient enlisés dans la crise du quartz. Presque tous les producteurs ont été entraînés dans la révolution électromécanique et même la Vallée-de-Joux, l’épicentre de l’artisanat horloger suisse, n’était pas un havre de sécurité pour la sécurité de l’emploi. Au début des années 1980, alors que Jean-Claude Biver faisait revivre la marque traditionnelle de Blancpain et se concentrait davantage sur les piliers de la tradition et de la mécanique, IWC a rapidement identifié le signe des temps.

La Portfino était pour l’essentiel la déclaration de IWC sur la mesure mécanique du temps et fait partie des toutes premières marques de précision du chronométrage suisse. Du nom du pittoresque village de pêcheurs Portofino, son invention est née de l’idée d’une montre élégante pour les loisirs qui peut être portée en soirée. Une montre qui s’adapterait parfaitement à la toile de fond du soleil couchant sur la plage. Vivre et laisser vivre, avec la montre à votre poignet.

Portofino en chiffres – Les 5 éléments principaux

500: Une population de 500 habitants

Le nom Portofino vient d’un village de pêcheurs de Ligurie avec une population de moins de 500 habitants. Aussi colorée que les maisons de cette ville côtière peuvent être, d’où le nom de la collection, en comparaison, les couleurs des cadrans de montres sont très sobres.

90: Rotation de quatre-vingt-dix degrés

Présentée pour la première fois en 1984, la référence 5251 est le premier modèle de la collection Portofino. Basée à l’origine sur la montre de poche Lépine, son cadran a été tourné de 90 degrés, passant d’une montre de poche à une montre-bracelet de grande taille avec à la fois un affichage des phases de lune et des aiguilles Breguet. Le charme classique et de grande taille de cette montre ne s’est pas perdu non plus.

37: Un gabarit de montre qui commence à 37 millimètres

Depuis 2014, la Portofino est disponible avec une boîte de 37 millimètres, qui répond aux besoins de sa clientèle masculine et féminine, qu’il s’agisse d’une montre pour dames ou d’une montre plus petite destinée aux hommes. Par rapport aux versions plus grandes de la Portofino, c’est un compagnon idéal pour tous ceux qui ont des tailles de poignet plus petites ou qui préfèrent les dimensions dans les catégories inférieures à 40.

8: Une réserve de marche de 8 jours

Avec une réserve de marche de huit jours, c’est plus que suffisant pour remonter la montre une fois par semaine. C’est particulièrement intéressant pour ceux qui portent régulièrement une montre, mais qui ne sont pas obligés de la porter tous les jours ni de remonter manuellement la montre.

1: L’ensemble du processus de production dans une seule usine

Basée à l’origine sur un véritable mouvement ETA éprouvé comme l’ETA/Valjoux 7750 et l’ETA 2892-2, la collection Portofino incorpore aujourd’hui en grande partie des calibres maison. IWC suit la même tendance que ses collections Portugieser, Aquatimer et Fliegeruhren en mettant en œuvre davantage de pièces horlogères fabriquées en interne.

A Chronology of the Portofino

1984: La Portofino entre dans le catalogue de la marque et vient renforcer la partie classique et élégante de la mesure du temps d’IWC.

2011: De nouvelles versions de la Portofino sont présentées, qui intègrent des mouvements à remontage manuel avec une réserve de marche de 8 jours.

2014 La Portofino Automatic 37 devient une série de modèles Portofino pour tous les amateurs de montres qui préfèrent des dimensions de boîte plus discrètes. Il y a aussi des versions avec une phase de lune et un affichage jour-nuit.

2015: Lancement d’un chronographe mono poussoir Portofino.

IWC Portofino – The watch for recreational hours

The Portofino is a Hermes in the renaissance of mechanical time measurement. Back in 1984, every watch manufacturer was mired in the Quartz crisis. Almost every single producer was swept up in the electromechanical revolution and even Vallée-de-Joux, the epicenter of Swiss watch craftsmanship, wasn’t a safe harbor for job security. In the beginning of the 1980s, at the same time as Jean-Claude Biver was reviving the traditional brand of Blancpain and concentrating more on the pillars of both tradition and mechanics, IWC quickly recognized the sign of the times.

The Portofino was essentially IWC’s statement about mechanical time measurement and belongs to the very first of all that Swiss precision timekeeping stands for. Named after the picturesque fishing village Portofino, its invention was born from the idea of an elegant watch for recreational time that could be worn in evening affairs. One which would fit in perfectly with the backdrop of the setting sun while at the beach. Live and let live, with the fitting watch on your wrist.

Portofino broken down into numbers – Top 5 Facts

500: Population of five hundred

The namesake for the Portofino comes from a Liguria fishing village with a population of less than 500 inhabitants. As colourful as the houses of this coastal town can be after which the collection is named, in comparison, the colours of the watches dials are very reserved.

90: Rotated ninety degrees

First presented in 1984, the reference 5251 is the first model of the Portofino collection. Originally based on the pocket watch Lépine, its dial has been turned 90 degrees, changing it from a pocket to a large size wristwatch with both a moon phase display with Breguet hands. The classic, large size charm of this watch hasn’t been lost either.

37: A watch size beginning at 37 millimetres

Since 2014, the Portofino has been available with a case measurement of 37 millimetres, which serves both of its male and female clientele, regardless of whether it’s a ladies watch or a smaller sized one intended for gentlemen. In comparison to the larger Portofino versions, it’s an ideal companion for all those with smaller wrist sizes or those who prefer dimensions in the sub-forty category.

8: Power reserve of eight days

With a power reserve of eight days, it’s more than enough to wind the watch once a week. It’s particularly interesting for those who regularly wear a watch, but aren’t compelled to wear it daily nor consistently manually wind the watch.

1: The entire production process in one factory

Originally based on a true and tested ETA movement like the ETA/Valjoux 7750 and the ETA 2892-2, today the Portofino collection largely incorporates in-house calibres. IWC is following the same trend as its Portugieser, Aquatimer, and Fliegeruhren collections by implementing more self-produced watch parts.

A Chronology of the Portofino

1984: The Portofino becomes a part of the brands’ portfolio and serves to reinforce the classic-elegant time measurement fraction from IWC.

2011: New versions of the Portofino are presented, which have incorporated hand winding movements with a power reserve of 8 days.

2014 The Portofino Automatic 37 becomes a series of Portofino models for all the lovers of watches that prefer more discreet case measurements. There’s also some versions with a moonphase and a day-night display.

2015: A Portofino monopusher chronograph is launched.

Use the online HTML table generator for free to create the perfect spreadsheets for your website!

Menu